Il est où le bonheur - Christophe Maé

Chris­tophe Marti­chon, de son vrai nom, est né le 16 octobre 1975 à Carpen­tras dans le Vaucluse. Son père, amateur de jazz, lui trans­met très tôt sa passion de la musique. Le petit garçon apprend à jouer du violon à 6 ans. A l’ado­les­cence, il découvre la batte­rie puis la guitare. Paral­lè­le­ment, spor­tif de haut niveau, l’ado­les­cent pratique le ski assi­dû­ment. Mais à 16 ans, atteint d'une poly­ar­thrite chro­nique, il doit aban­don­ner son rêve de deve­nir skieur profes­sion­nel. Immo­bi­lisé pendant plusieurs mois, il découvre d’autres styles musi­caux comme Stevie Wonder ou Bob Marley, et apprend à jouer de l’har­mo­nica.

 

Titu­laire d’un CAP pâtis­se­rie, il commence à travailler avec ses parents dans la boulan­ge­rie fami­liale avant de se ravi­ser pour se consa­crer à la musique. Les débuts sont diffi­ciles, le jeune chan­teur se produit dans les galas et les bars de la Côte d’azur. En 1997, il tente sa chance et parti­cipe à l’émis­sion Graines de star sur M6, mais il est recalé. En 2002, sa persé­vé­rance lui permet de se faire remarquer par Dove Attia, alors qu’il joue dans un restau­rant en Corse. Ce dernier l’en­cou­rage à passer le casting d’une nouvelle comé­die musi­cale. En 2005, le grand public découvre alors Chris­tophe Maé dans la comé­die musi­cale Le Roi Soleil aux côtés d’Em­ma­nuel Moire. Le spec­tacle et la tour­née remportent un énorme succès, et Chris­tophe Maé reçoit le NRJ Music Awards de la révé­la­tion de l’an­née en 2006.

 

Chris­tophe Maé publie en mars 2007, l’al­bum Mon para­dis, porté par les titres On s’at­tache, Parce qu’on ne sait jamais, ou Belle Demoi­selle. L’al­bum se hisse en tête des ventes et s’écoule à plus d’un million d’exem­plaires. En 2008, il remporte le titre d’Artiste mascu­lin de l’an­née aux NRJ Music Awards et celui de Révé­la­tion du Public aux Victoires de la musique. Il colla­bore avec Johnny Hally­day pour qui il écrit la chan­son Etreintes fatales. En 2009, Chris­tophe Maé parti­cipe à la tour­née de Johnny, Tour 66. L’an­née suivante, il publie son deuxième album, On trace la route. Il confirme son talent et l’al­bum reçoit le même accueil que le précé­dent.

En janvier 2011, Chris­tophe Maé est décoré de l’in­signe de Cheva­lier dans l’Ordre des Arts et des Lettres par le ministre de la Culture.

 

Chris­tophe Maé pour­suit sa carrière avec la sortie d’un nouvel album, Je veux du bonheur, en juin 2013. Il est certi­fié triple disque de platine et est suivi d’une longue tour­née dans toute la France en 2014. En mai 2016, il publie L’At­trape-rêves, dont le titre Il est où le bonheur devient un tube.

Côté vie privée, depuis 2004, il partage la vie de Nadège Sarron, une danseuse, rencon­trée en Corse alors qu’elle était plagiste et qu’il jouait dans les cafés. Le couple a deux fils; Jules né en 2008 et Marcel né en 2013. Le 29 juin 2017, le couple se marie civi­le­ment en Corse, et quelques jours plus tard, le 1er juillet, le couple célèbre son mariage reli­gieux.

  • facebook-square
  • Twitter Square
  • vimeo-square