Rouge - Goldman 

Rouge est le deuxième album studio du groupe Fredericks Goldman Jones sorti le 29 novembre 1993.

 

extraits de :  JJG voit rouge  ; Guitarist n°54, mars 1994

 

Olivier Garcia : "Rouge", la chanson titre "engagée" de l'album peut apparaître à certains comme une provoc...

Jean-Jacques Goldman : C'est triste que cela puisse être pris comme cela, il y a aussi du rouge dans le drapeau français, et du très vif. Ce n'est pas de la provoc, le rouge est une couleur digne, plus large que sa connotation politique, même si je ne la nie pas.

 

Olivier Garcia : Tu dis dans le refrain "autant crever pour des idées que ramper sans combattre", vaut mieux mourir debout que vivre couché ?

Jean-Jacques Goldman : J'ai trouvé terrible la phrase des pacifistes allemands "Mieux vaut être rouge que mort". L'histoire de France qui a conduit mon père ici est plutôt une histoire de gens debout. Il est venu de Pologne dans les années 30 fasciné par Victor Hugo, la déclaration des droits de l'homme, il a fait de la résistance, et j'ai été élevé dans une famille qui vénérait cette France-là.

 

Olivier Garcia : Dans le livret de l'album, on te voit jouer de la guitare avec Michael Jones devant les choeurs de l'armée russe qui chantent sur "Rouge", comment s'est passé l'enregistrement à Moscou ?

Jean-Jacques Goldman : Moscou est à moins de quatre heures d'avion, il y a là-bas de grands techniciens et de très bons studios. On a envoyé des cassettes, des partitions et nous sommes arrivés avec une bande programmée au clic de façon à pouvoir changer au dernier moment, y compris la tonalité. Comme il n'y avait pas cinquante casques dans le studio, le maître de choeur en a pris un pour diriger. Ensuite nous avons fait quelques petits recalages mais tout s'est bien passé.

  • facebook-square
  • Twitter Square
  • vimeo-square