Le Plat pays - Jacques Brel

La chanson a été inspirée à Brel par le poète Jean Villard (dit Gilles), qui décrit dans La Venoge le parcours d'une rivière, la Venoge, à travers le canton de Vaud, dans sa Suisse natale.

​Arrivé à Paris en 1947, Gilles a ouvert sur la rive droite le cabaret « Chez Gilles », où Brel a chanté. C'est là, en juillet 1954, que Brel l'a entendu lire La Venoge. En 1970, Brel a révélé à son instructeur en aviation, Jean Liardon, également Suisse, alors qu'ils survolaient le lac Léman, l'influence que ce poème a eu sur la rédaction du Plat Pays : « Jacques m'a dit qu'en entendant Gilles dire sa Venoge, il a pensé : “Si quelqu'un arrive à parler aussi bien de son pays, je peux aussi parler du mien.” C'est l'origine de sa chanson Le Plat Pays. »

Sur la fin de sa vie, en Polynésie, Brel l'a également confié à son ami et médecin Paul-Robert Thomas : « J'ai toujours été fasciné par un poète suisse qui préférait les lacs et les rivières à la mer. Au cours d'une de nos rencontres, cet homme m'a lu un texte sur un ruisseau qui traversait sa prairie. Ému par cette tendresse territoriale, j'ai eu ce soir-là l'idée d'écrire une chanson sur mon pays. »

La chanson évoque le paysage de la région d'où venaient les ancêtres paternels de Brel : la Flandre-Occidentale, qui n'est dotée d'aucun vallonnement. On peut par extension y voir aussi une évocation de la Flandre, voire même de la Belgique dans son ensemble, compte tenu de son relief globalement peu élevé. Chaque couplet correspond à un des points cardinaux et à une des quatre saisons. Le Plat Pays est l'une des rares chansons de Brel dont il reconnaissait qu'elle pouvait être considérée comme un poème.

... et comme on frémit d'horreur à l'idée que si Brel n'avait pas entendu ce poème, il n'aurait pas écrit 'le Plat Pays', on prend quelques minutes pour écouter ou lire le joli poème : "La Vénoge"par Jean Villard, dit Gilles .(poète, chansonnier, comédien, écrivain et compositeur )